Stories

Le premier puma de l’année

Les meilleures expériences de voyage sont celles qui vous prennent par surprise, déclare Maki Torres Fernandez, guide explora en Patagonie

Maki Torres Fernandez Guide explora en Patagonie

1er janvier 2017. Après une nuit de festivités, nous avons décidé de partir un peu plus tard que prévu à la découverte du lac Sarmiento, j’ai donc rencontré nos voyageurs à 10h30. Bien qu’ayant veillé jusqu’à l’aube pour faire la fête avec l’équipe, tout le monde était prêt à partir à l’aventure, bouteilles d’eau en main.

 

S’attendre à l’inattendu

Nous avons commencé notre marche en nous remémorant les meilleurs moments de la fête de la veille. Au milieu d’une anecdote, un guanaco (camélidé apparenté au lama) se mit à blatérer au sommet d’une colline. J’ai alors expliqué aux voyageurs que c’était le vigile chargé de la protection du reste du groupe qui les prévenait du danger. C’était presque comme s’il nous avertissait aussi…

 

…c’était le vigile chargé de la protection du reste du groupe qui les prévenait du danger. C’était presque comme s’il nous avertissait aussi…

 

Une marche débridée

Et bien entendu, quelques semaines plus tard, un puma a croisé notre chemin en se rapprochant lentement d’une pierre se trouvant non loin de nous. Nous n’étions séparés de lui que de quelques mètres. Il s’est assis pour lécher ses pattes, s’étirant tel un chat domestique. Les voyageurs furent si surpris qu’ils n’ont même pas pensé à prendre des photos ! Cinq bonnes minutes s’écoulèrent avant que le puma ne se décide à reprendre sa route. Nous n’avons parlé que de cela pendant le reste de l’expédition. C’était notre premier puma de 2017 et la meilleure façon possible de commencer l’année.

 

 

explora Patagonia

Abonnez-vous à notre lettre d'information
Abonnez-vous pour recevoir les mises à jour d'explorateur exclusif