Stories

Les enfants de la dune

Les nouvelles aventures libèrent l’enfant qui est en nous, découvre José Miguel Martínez Abraham, guide explora à Atacama

José Miguel Martínez Abraham Guide explora à Atacama

Lors de l’expédition des Corniches, nous commençons à remonter un grand canyon : au loin, nous pouvons voir d’un côté les Andes et la chaîne Domeyko et de l’autre, les uniques montagnes salées avec, en dessous, la ville de San Pedro de Atacama nichée au cœur du désert.

 

Au cœur du désert  

Je raconte aux touristes l’érosion de la terre qui s’est déroulée il y a des millions d’années et qui a donné naissance à ces montagnes et ces volcans. Nous fermons les yeux et imaginons le grondement. Nous évoquons les premiers habitants de l’Atacama, des âmes courageuses qui sont arrivées à la conquête de cette nature sauvage. Nous respirons l’air sec du désert. Et nous rêvons lors des moments de silence. Pas après pas, nous sentons dans le vent le souffle de la Pachamama, Terre-Mère.

 

Un voyage de découverte

C’est en revenant du canyon vers la Vallée de Mars que je rencontre les enfants de la dune. Sans exception, quel que soit le moment de la journée où nous descendons le monticule, les enfants de la dune apparaissent toujours au même endroit. Les yeux grand ouverts, certains me regardent avec excitation alors que les autres semblent un peu apeurés.

 

Surprenez-vous

Je les prends par la main. Leur rire est timide au début mais il devient plus fort. Pieds nus, nous ressentons l’âme du désert. Les garçons et les filles courent, sautent et se roulent par terre. Curieux, joyeux et désordonnés, cela ne les gène pas de tomber et de se salir. Ce qui est ridicule, c’est de se sentir ridicule. Ils s’arrêtent parfois pour regarder la couleur marron clair des montagnes salées et sont bouleversés par leur forme mystérieuse. Au fond, la présence de l’imposant volcan Licancabur semble nous protéger. Et la dune nous invite à poursuivre notre descente vertigineuse sur son flanc.

 

 

…Si la magie existe, je crois l’avoir trouvée dans cette dune de l’Atacama…

 

 

 

Revivre les joies de l’enfance

Si la magie existe, je crois l’avoir trouvée dans cette dune de l’Atacama. Peu importe d’où viennent les voyageurs. Peu importe si leurs cheveux sont noirs, marrons, blonds ou blancs. Peu importe que leurs genoux soient doux ou cagneux, scarifiés de leurs aventures passées. Peu importe le temps qui a ridé leur visage. Peu importe leur âge. La seule chose qui compte est cette dune et sa magie unique qui attireront toujours ces enfants. Les enfants de la dune.

 

explora Atacama

Abonnez-vous à notre lettre d'information
Abonnez-vous pour recevoir les mises à jour d'explorateur exclusif